• Les joueurs sont au centre d'un ensemble d'initiatives relatives à leur santé
  • Pour la première fois, toutes les équipes disposeront d'au moins cinq jours de préparation pour tous les matchs avec une phase de poule prolongée d'une semaine
  • La taille des groupes de la RWC passe de 31 à 33 joueurs pour aider à la préparation
  • La décision s'appuie sur des résultats probants concernant la santé des joueurs ayant participé à la Coupe du Monde de Rugby 2019
  • France 2023 disposera d’un programme ambitieux et complet en matière de santé des joueurs avec un accent mis sur la réduction de la charge à l’entrainement
  • Les célébrations du bicentenaire du rugby débuteront le 8 septembre et la finale aura lieu le 28 octobre 2023

La Coupe du Monde de Rugby 2023 en France présentera des périodes de repos plus importantes pour toutes les équipes. Cette décision intervient après que le conseil d'administration de la Rugby World Cup, le Comité Exécutif de World Rugby, le Comité d'Organisation France 2023 et l'International Rugby Players se soient mis d'accord sur un ensemble de principes relatifs à la santé des joueurs conduisant à un calendrier des matchs grandement amélioré qui sera annoncé le vendredi 26 février.

Avec l'ambition de créer le meilleur calendrier possible pour les joueurs, les supporters, les villes hôtes et le pays hôte, le conseil d'administration de la Rugby World Cup et le Comité Exécutif de World Rugby ont adopté un ensemble de principes pour la 10e Coupe du Monde de Rugby masculine après un bilan complet de la Coupe du Monde de Rugby 2019 qui a permis d'obtenir des résultats probants concernant la santé et la compétitivité des joueurs de l'ère moderne :

  • Toutes les équipes disposeront d'un minimum de cinq jours de repos pour tous les matchs, de manière à optimiser la récupération et la préparation pendant le tournoi
  • La phase de poule sera prolongée d'une semaine pour tenir compte des jours de repos supplémentaires et débutera désormais le 8 septembre, la finale ayant lieu le 28 octobre
  • La taille des groupes autorisés sera augmentée de deux joueurs, passant de 31 à 33 joueurs, ce qui facilitera la gestion de l'équipe
  • Les temps et fréquences de déplacements seront réduits au minimum pour les équipes
  • World Rugby s’engage à mettre en place les meilleures normes médicales et de santé des joueurs, en se concentrant sur la réduction de la charge à l’entrainement

Pour la première fois dans l'histoire récente de la Coupe du Monde de Rugby, aucune équipe ne bénéficiera d'une période de repos de moins de cinq jours, permettant ainsi d'optimiser la récupération et la préparation. World Rugby s'engage également à présenter le calendrier le plus homogène à ce jour en termes de périodes totales de repos, en particulier pour les nations émergentes du rugby. Le calendrier complet des matchs sera annoncé à la fin du mois.

Avec la santé des joueurs comme priorité absolue du conseil d'administration de la Rugby World Cup, les représentants de l'International Rugby Players Melodie Robinson et Brian O’Driscoll ont soutenu la nécessité de disposer de périodes de repos adaptées aux exigences physiques croissantes du sport. Cette disposition a été soutenue par le Comité d'Organisation France 2023 et les fédérations qualifiées.

RWC 2023 Principes relatifs à la santé des joueurs

La fédération internationale continuera également de consulter le syndicat international des joueurs ainsi que les fédérations nationales pour s’assurer que les préconisations relatives à la charge optimale d’entraînement soient respectées ; ces préconisations s’inscrivant dans le cadre du programme exhaustif du tournoi sur la santé des joueurs.

De plus, le calendrier donnera un coup de pouce au pays hôte, qui bénéficiera ainsi d'une semaine supplémentaire pour accueillir les fans de rugby. Cela entraînera une hausse du tourisme, des dépenses et des retombées économiques ainsi qu’un coup de pouce pour les programmes d'héritage de la compétition.

Le président de World Rugby, Sir Bill Beaumont, a déclaré : « C'est un jour historique pour la Coupe du Monde de Rugby et le sport. En tant que père de joueurs de rugby, ancien joueur, fan et administrateur, la santé des joueurs est au premier rang de mes préoccupations. Cette volonté constante de placer le joueur au cœur des décisions illustre cet engagement.

« Les calendriers des Coupes du Monde de Rugby masculines sont difficiles à équilibrer en raison du format de quatre poules de cinq équipes. Le Japon en 2019 a présenté la meilleure combinaison et les meilleurs résultats en matière de santé, mais nous avons constaté encore de trop courtes périodes de repos entre certains matchs. En collaboration avec France 2023 et l'International Rugby Players, cette décision signifie que chaque joueur et que chaque équipe auront une opportunité plus équitable d'atteindre leur potentiel à chaque rencontre. Nous allons également travailler dès maintenant avec les équipes pour réduire la charge totale des joueurs, y compris en ce qui concerne les déplacements.

« Au nom de World Rugby et du Comité d'Organisation France 2023, je tiens à remercier les villes hôtes et les stades, les fédérations et les joueurs, d'avoir saisi cette opportunité. Ensemble, je suis convaincu que nous allons offrir une Coupe du Monde de Rugby incroyable et historique dans ce qui sera la 200e année de notre sport. »

Le vice-président de World Rugby, Bernard Laporte a ajouté : « Cette décision historique fait de France 2023 la Coupe du Monde de Rugby la plus équitable de tous les temps. Cette semaine additionnelle sera un atout majeur concernant la santé de nos joueurs, en leur permettant de respecter les délais entre les matchs avec cinq jours de repos minimum, et assurer la qualité du plateau sportif jusqu’à la fin de la compétition. »

« Nous faisons du bien-être de nos joueurs LA priorité. En augmentant de 31 à 33 le nombre de joueurs autorisés pas équipe, nous démontrons notre engagement fort d’explorer toutes les options possibles pour améliorer la santé des joueurs. France 2023 ne marquera pas seulement le bicentenaire de notre sport, elle entrera aussi dans l’histoire grâce à ces changement prometteurs. D’autre part, pour la France et ses villes hôtes, c’est un bonheur d’accueillir les fans du monde entier. Ils pourront ainsi prendre le temps de découvrir les magnifiques paysages et monuments de notre beau pays. »

Le directeur-général de l'International Rugby Players, Omar Hassanein, a ajouté : « C'est une décision très positive pour le rugby et qui a été approuvée par toutes nos associations de joueurs membres dans le monde entier. Je félicite tous les membres du conseil d'administration de la Rugby World Cup et la direction de World Rugby pour leur soutien et pour avoir adapté le calendrier en conséquence. »

Représentant de l'International Rugby Players au conseil d'administration de la Rugby World Cup, Brian O’Driscoll, a ajouté : « Le rugby est devenu trop physique et exigeant pour pouvoir jouer avec des courtes périodes de repos. Toutes les équipes ont trouvé cela difficile, en particulier celles qui n'ont pas la profondeur de l'effectif des principales nations. C'est un pas en avant positif pour le rugby et une démonstration supplémentaire de la manière dont l'International Rugby Players et World Rugby peuvent travailler ensemble pour obtenir de meilleurs résultats ».

Le directeur-général du Comité d'Organisation de la Coupe du Monde de Rugby France 2023, Claude Atcher, a ajouté : « « Nous sommes fiers d'annoncer cette décision d'augmenter le budget opérationnel de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 afin de favoriser la santé des joueurs. Cette décision valorise ce qui sera un tournoi exceptionnel où les joueurs et les fans découvriront la France à travers ses régions et vivront 48 matchs incroyables. Nous nous attendons à des rencontres de très grande qualité tout au long de la période du tournoi. Nous espérons ainsi qu'il s’agira d’un exemple à suivre pour les futurs comités d'organisation. »

Cette décision permettra à World Rugby et aux fédérations de s'appuyer sur les meilleurs résultats jamais obtenus en matière de santé des joueurs lors de la Coupe du Monde de Rugby 2019. Au Japon, le nombre de remplacements sur blessure est passé de 2,08 par match en 2015 à 1,13 en 2019. Dans le même temps ont été constatés une diminution totale de 28% des commotions cérébrales, ainsi que d'une diminution de 37% des commotions après plaquage par rapport à la moyenne des compétitions professionnelles en 2018, confirmant l'engagement sans faille de World Rugby en matière de prévention des blessures.