Sir Bill Beaumont, le président de World Rugby, rend hommage à Nigel Owens, l'arbitre aux 100 sélections, qui a annoncé le vendredi 11 décembre 2020 sa retraite du rugby international.

Sa carrière aura été exceptionnelle. Pendant 17 ans, il aura officié sur 210 matches au total dont 100 en temps qu'arbitre de champ. Nigel Owens est l'un des arbitres les plus connus et les plus reconnus au monde, adoré et salué par tous. Il a touché le sommet de sa carrière lorsqu'il a été retenu pour arbitrer la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2015 entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie à Twickenham. Quelques jours plus tard, il recevait le prix de Arbitre World Rugby de l'Année aux World Rugby Awards.

Il est sans aucun doute l'un des plus grands ambassadeurs du rugby au monde et le premier à atteindre la barre des 100 sélections internationales. C'était lorsqu'il a arbitré le match entre la France et l'Italie en Coupe d'Automne des Nations à Paris le 28 novembre 2020, soit 17 ans après avoir fait ses débuts en février 2003 sur un Portugal v Géorgie à Lisbonne.

Owens 

Nigel Owens a arbitré son 50e test le 24 novembre 2012, un Irlande v Nouvelle-Zélande à Dublin. Puis il a dépassé le record de 71 sélections détenu jusqu'alors par l'arbitre sud-africain Jonathan Kaplan le 11 juin 2016 pour un Fidji v Tonga à Suva.

« Nigel a été un superbe ambassadeur pour le rugby, à la fois sur et en dehors du terrain, devenant l'un des individus les plus reconnus, les plus appréciés et les plus célébrés du rugby sur deux décennies », a salué Bill Beaumont.

« Ce qui rend Nigel si spécial ce n'est pas uniquement sa carrière internationale exemplaire, mais aussi tout ce qu'il a apporté au rugby et à la société, incarnant parfaitement les valeurs d'intégrité, de passion, de solidarité, de discipline et de respect.

« Au nom de World Rugby, je voudrais ici remercier Nigel pour son incroyable dévouement, pour son engagement, pour sa passion et son amour pour le rugby. C'est tout cela qui l'a mené au sommet lorsqu'il a arbitré la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2015 et qu'il a amplement mérité son prix de Arbitre World Rugby de l'Année.

« Son sens de l'humour, son positivisme et son état d'esprit unique qu'il a appliqué à chacune de ses cent sélections en tant qu'arbitre, vont certainement terriblement manquer aux joueurs, aux entraîneurs et à tous ceux qui s'intéressent au rugby international. Il sera toujours considéré comme l'un des meilleurs. »

S'exprimant dans un message vidéo posté par la Welsh Rugby Union, Nigel Owens a expliqué : « Personne n'a le droit divin de durer éternellement. Il arrive un moment où il est temps de passer à autre chose. C'est pourquoi l'arbitrage de test-match arrive à son terme maintenant. Terminer sur une centième est le bon moment pour partir. Atteindre les cent sélections est une étape importante et quelque chose dont je suis très fier. Mais surtout, j’ai rendu ma famille et ma communauté fières également. Je ne changerais rien du tout, comme voyager partout dans le monde au cours des 20 dernières années pour vivre les meilleurs moments du rugby.

« L’une des valeurs les plus importantes dans le rugby est le respect. Le rugby, je crois, défend une tradition et une valeur de respect mieux que tout autre sport au monde. Il y a beaucoup de choses que le rugby doit améliorer et faire mieux, mais une chose sur laquelle il est vraiment leader, c'est l'inclusion, la diversité le fair-play et l'égalité pour tous et c'est quelque chose qui me rend très fier de faire partie du rugby.

« Je vais certainement continuer d’arbitrer des matches amateur, quelques clubs de jeunes le dimanche matin, des matches entre écoles ou entre clubs car ce sera une façon de donner en retour. Car je pense que c'est très important, lorsque vous avez eu suffisamment de chance de bénéficier de tant de choses, de pouvoir donner en retour aussi. »

Les stats de la carrière de Nigel Owens :

100 : tests en tant qu'arbitre

101 : tests en tant qu'arbitre assistant

9: tests en tant qu'arbitre vidéo (TMO)

210 : nombre total de tests

59 : cartons jaunes

3: cartons rouges

Premier carton jaune : contre Daisuke Ohata (Japon v Irlande le 12 juin 2005)

Premier carton rouge : contre Napolioni Nalaga (Pacific Islanders v France le 15 novembre 2008)

501 : essais marqués au cours de ses 100 sélections – un essai au minimum dans chaque test-match

4 632 : points marqués au cours de ses 100 sélections

4 : Coupes du Monde de Rugby

19 : matches de Coupe du Monde de Rugby en tant qu'arbitre

2015 : année où il a reçu le prix de Arbitre World Rugby de l'Année aux World Rugby Awards

25 : nombre d'équipes qu'il a arbitrées, de l'Argentine au Zimbabwe. Par ordre chronologique : Portugal, Géorgie, Japon, Irlande, Argentine, Samoa, Uruguay, Italie, Australie, Maroc, Angleterre, Nouvelle-Zélande, Écosse, Roumanie, Fidji, France, Îles du Pacifique, Afrique du Sud, Russie, Canada, Namibie, Zimbabwe, Tonga, Saint-Vincent et les Grenadines, Jamaïque.

Nouvelle-Zélande : l'équipe qu'il a le plus arbitrée – 25 tests entre 2007 et 2019

Top 5 des équipes par tests : Nouvelle-Zélande (25), France et Angleterre (24), Irlande (20), Australie (19)

Seulement 13 tests n'incluaient aucune équipe du Tournoi des Six Nations.