Les États-Unis sont l'une des trois seules équipes à avoir été championne du monde de rugby. C'était en 1991, lors de la toute première édition, après avoir battu l'Angleterre à l'Arms Park, à Cardiff. Les USA ont ensuite échoué en finale en 1994 et 1998, respectivement face à l'Angleterre et à la Nouvelle-Zélande. Et après 19 années plus difficiles, les États-Unis sont revenus en demi-finale en Irlande en 2017.

Coup d’œil sur le parcours des États-Unis en Coupe du Monde de Rugby.

Début en RWC : le 6 avril 1991 contre les Pays-Bas au Pontypool Park, à Pontypool.

Participation à la RWC : 38 matches joués – 25 victoires, 0 nul et 13 défaites – 1 241 points marqués, 581 points encaissés – 66% de victoire

Le meilleur classement : Champions, en 1991

Qualifié pour la RWC 2021 : 4e à la RWC 2017

Le match le plus mémorable : Les États-Unis ont joué l'Angleterre en finale de la toute première Coupe du Monde de Rugby, à Cardiff en 1991. Après avoir encaissé un essai de pénalité – les premiers points qu'ils ont encaissé depuis le début du tournoi ! - les Women's Eagles se sont vite repris. Clare Goodwin et Patty Connell ont marqué des essais et la demi d'ouverture Chris Harju a passé sept points au pied. Score final : 19-6 et une place dans l'histoire.

Le moment le plus fort : Les États-Unis étaient bien partis pour figurer en dehors du Top 4 lors de la dernière journée de poule en Irlande en 2017, étant menés par l'Angleterre. Ça, c'était avant que Kris Thomas ne marque pour décrocher le bonus pour son équipe, après avoir échappé à Vicky Fleetwood et Danielle Waterman qui voulaient l'arrêter.

Le plus mauvais souvenir : Après s'être qualifiés pour les trois premières finales des trois premières Coupes du Monde de Rugby, les USA ont débuté leur campagne de 2002 par une lourde défaite 87-0 face aux Pays-Bas. Ils ont ensuite perdu face à la France, puis l'Australie, avant de se retrouver à se battre pour la 7e place. Ce match a été finalement gagné 23-5 contre l'Espagne. Mais la 7e place reste la plus mauvaise place des USA en RWC.

La joueuse emblématique : Patty Jervey. Elle l'une des deux seules américaines à avoir fait leur entrée au World Rugby Hall of Fame. Patty a été la première joueuse à participer à cinq Coupes du Monde de Rugby. L'ailier, qui avait 42 ans lorsqu'elle a joué la RWC 2006 au Canada, a marqué par deux fois cinq essais en un match !

Le saviez-vous ? Amy Westerman a marqué au moins un triplé dans chacun de ses trois premiers matches en Coupe du Monde de Rugby. Elle a marqué six essais contre le Japon en 1994, puis trois contre l'Irlande deux jours plus tard. Sa troisième match en RWC est venu en 1998 où elle a marqué trois essais et tapé deux transformations contre la Russie. Au total, Amy Westerman a marqué 14 essais en seulement sept matches de Coupe du Monde de Rugby.

La déclaration : « C'est dingue, mais il ne me reste pas grand-chose de la finale. Tout ce dont je me souvienne, ce sont mes amis et ma famille avec qui j'ai partagé de bons moments. Je me souviens juste avoir regardé le tableau d'affichage après le coup de sifflet final et ça marquait 19-6 et là, je me suis dit : 'putain de merde, on l'a fait !' » Patty Jervey, à propos de la victoire en 1991.

Pour aller plus loin >>>  Fidji – L'Afrique du Sud – Le Pays de Galles