Cette rencontre du vendredi 26 mars 2021 sera la 98e entre la France et l’Ecosse. Même si l’Ecosse a sèchement battu les Français lors du Tournoi 2020 (notre photo) – c’était alors leur seule défaite ! - les Bleus restent favoris de cette rencontre, menant de 56 victoires à 38 depuis le tout premier match qui remonte au 22 janvier 1910 où les Ecossais avaient cueilli à froid les Français, 27-0. C’est sur ce lointain souvenir que s’est progressivement construite la « Auld Alliance », concrétisée depuis 2018 à l’occasion du centenaire de l’Armistice.

Sur cette dernière rencontre du Tournoi 2021, la France joue son avenir. Si elle veut remporter son premier titre de champion des Six Nations depuis 2010, elle devra battre l’Ecosse avec le bonus (quatre essais) et par 21 points ou plus. Si c’est moins, alors le titre échouera dans les mains des Gallois qui ont manqué de très peu le Grand Chelem la semaine précédente.

Ce n’est pas impossible (mais pas facile non plus) pour deux raisons. La première, c’est que les Français sont déjà arrivés à gagner d’autant, même si ce n’était qu’une seule fois sur les 17 dernières rencontres avec l’Ecosse. C’était en effet sur le match de préparation à la Coupe du Monde de Rugby 2019 à Nice où les Bleus avaient gagné 32-3. Et la dernière fois qu’ils y sont parvenus dans le cadre du Tournoi, c’était en mars 2007 lorsqu’ils ont gagné 46-19 au Stade de France. Donc, techniquement, ce n’est pas impossible. Même si ce ne sera pas facile.

La deuxième raison, c’est que c’est l’arbitre anglais Wayne Barnes qui prendra en charge cette rencontre. Ce sera son 96e test et son 25e sur le Tournoi. Sacré Arbitre World Rugby de l’Année en 2019, Wayne Barnes a déjà arbitré ce duel à cinq reprises par le passé – deux fois dans le Tournoi des Six Nations, deux fois en match de préparation à la Coupe du Monde de Rugby et une fois à la Coupe d’Automne des Nations le 22 novembre 2020. C’était alors la dernière fois que les deux équipes se sont affrontées et que la France a gagné 22-15.

Pourquoi ce n’est pas impossible que la France batte l’Ecosse ? Parce que sur ces cinq précédentes rencontres que Barnes a arbitrées, la France en a gagné quatre : les deux du Six Nations (34-21 au Stade de France en 2011 puis 23-17 à Murrayfield l’année suivante), le match de préparation à la RWC 2015 (19-16 au Stade de France) et donc à la Coupe d’Automne des Nations en 2020. Le seul match perdu était lors de l’autre match de préparation pour la RWC 2019 à Murrayfield (17-14).

  • Si la France gagne par 20 points mais marque six essais, elle sera également sacrée championne. Cependant, si les Bleus de Galthié gagnent par 20 points et ne marquent que cinq essais, le titre sera partagé pour la première fois depuis 1988. Cette année-là, le Pays de Galles et la France avaient déjà été déclarés co-vainqueurs des Cinq Nations.
  • L'Écosse est actuellement quatrième au classement du Tournoi mais pourrait terminer deuxième pour la première fois de l'ère des Six Nations
  • La France battra son record d'essais marqués en un seul Tournoi si elle en marque quatre. Leur record actuel est de 18 - arrêté en 2006. Avant le coup d’envoi, les Français en sont déjà à 15 essais
  • L'Écosse n'a pas gagné contre la France à l’extérieur dans toute l'époque du Six Nations - leur dernière victoire était de 36-22 lors de leur Grand Chelem des Cinq Nations en 1999
  • 1926 était la dernière fois que l'Écosse a gagné à l'extérieur contre l'Angleterre et la France dans le même Tournoi. Le 6 février 2021, l’Ecosse a battu l’Angleterre 11-6 à Twickenham
  • Les équipes se sont rencontrées cinq fois depuis le début de 2019 avec trois victoires de la France contre deux pour l’Ecosse
  • La France a remporté ses neuf derniers matchs à domicile depuis sa défaite 24-19 contre le Pays de Galles en février 2019
  • L'Écosse a besoin de trois essais pour arriver à la barre symbolique des 150 marqués lors des tests contre la France (173)
  • Ce match reporté tombe à la veille du 150e anniversaire du premier match international de l’Écosse, contre l’Angleterre à Raeburn Place le 27 mars 1871
  • Le deuxième-ligne de la France, Paul Willemse, a reçu une suspension de deux matchs suite à son carton rouge contre le Pays de Galles
  • La France a effectué cinq changements de joueurs et deux changements de position par rapport à l’équipe qui a refusé au Pays de Galles le Grand Chelem le week-end précédent. Trois de ces changements sont dans le pack avec les arrivées de Bernard Le Roux, Swan Rebbadj et Anthony Jelonch. A ce sujet, Bernard Le Roux détient à lui seul près d’un tiers (46) des sélections (150) du pack tricolore
  • Romain Ntamack sera titulaire à l’ouverture pour la première fois depuis octobre. Arthur Vincent est positionné au centre, Gaël Fickou passe sur l’aile gauche et Damian Penaud sur l’aile droite
  • L'Écosse a apporté cinq changements à son XV de départ, trois à l’arrière avec Ali Price et Finn Russell de retour à la charnière. Chris Harris commencera au centre. George Turner prend la place de talonneur à David Cherry, auteur de deux essais contre l’Italie, et Nick Haining remplace Matt Fagerson, blessé, en numéro huit. Ce ne sera que la troisième titularisation de Nick Haining pour l'Écosse et la première depuis la défaite de la France en mars 2020
  • La blessure de Fagerson devrait entraîner l’arrivée du remplaçant Ryan Wilson qui pourrait bien gagner sa 50e sélection, devenant le septième joueur d’Ecosse issu du Championnat du Monde de Rugby des Moins de 20 ans le plus capé d’Ecosse. La dernière fois qu’il a joué pour l’Ecosse, c’était contre le Japon à la RWC 2019
  • Sur cette rencontre, Stuart Hogg arrivera à égalité avec Mike Blair en tant que cinquième joueur le plus capé d’Écosse (85 tests)
  • La formation de départ de l’Écosse compte 446 sélections contre 357 pour la France

Du côté du classement mondial World Rugby, la France renoncera immédiatement à la troisième place si elle ne parvient pas à battre l'Écosse. Elle passera même derrière l’Irlande, chutant de trois places à la 6e position si le résultat de la défaite est supérieur à 15 points.

Dans le cas contraire, la France conservera sa 3e place mondiale et l'Écosse restera neuvième, même avec une défaite de plus de 15 points en France. Cependant, l'Écosse peut passer devant l'Argentine à la 8e place en cas de victoire sur les Bleus.

LIRE AUSSI >>> LA RECETTE DES BLEUS POUR GAGNER LE TOURNOI