Le 25 juin, à la veille de la fête nationale de la République de Madagascar, le président de Malagasy Rugby, la fédération malgache de rugby, Marcel Rakotomalala, a supervisé la distribution d’une aide financière et d’un don en denrées alimentaires de base aux protagonistes des joueurs et joueuses des Makis de Madagascar.

Grâce au fonds de solidarité d’une valeur de 5 000€ octroyé par Rugby Afrique dans le cadre de son soutien à l’ensemble de ses fédérations membres, Malagasy Rugby a distribué une enveloppe financière et un bon d’achat, ainsi qu’un don en denrées alimentaires, aux joueurs et joueuses des équipes nationales.

Le personnel administratif de Malagasy Rugby et des ligues régionales, ainsi que le staff technique des équipes nationales, ont également bénéficié de cette assistance. Au total, 160 personnes ont reçu une enveloppe financière de 25 000 Ariary (5,75€) et un bon d’achat de 50 000 Ariary (11,50€).

Des masques pour tous

Outre cette remise d’aides financières et de dons alimentaires, une partie du soutien financier octroyé par Rugby Afrique a été destinée à l’achat et à la distribution d’équipement de protection individuelle (masques) et des produits désinfectants (eau de javel et gel hydroalcoolique) à tous les personnels cités.

« Aux noms des équipes nationales, des personnels et staffs techniques de la fédération et des ligues régionales, nous, Malagasy Rugby, remercions chaleureusement Rugby Afrique pour cette initiative de solidarité qui souligne les valeurs de partage et d’entraide si chères à la communauté rugbystique africaine », ont souligné les dirigeants de la fédération.

Au 30 juin 2020, l'île comptait 2 214 cas de Covid-19 confirmés, soit plus de 1 600 cas de plus en un mois, et 20 décès depuis le début de l'épidémie. La plupart des cas sont recensés dans la capitale et sa banlieue, ainsi que dans les secteurs de Tamatave et Moramanga, soit les mêmes aires géographiques ciblées depuis le début.

En outre, le total des personnes guéries du virus se monte désormais à 966 dans tout le pays tandis qu'encore plus de 1 500 patients suivent un traitement.